EN FUFU | #8 Super Power – Magic Panic

【 Mob Psycho 100 • Little Witch Academia • Flying Witch • Ao No Exorcist S2】

Magic Panic, je ne sais pas pourquoi. Je voulais un titre sexy et évocateur! Quoiqu’il en soit, après les super héros d’il y a deux semaines, voici les super… magicos?

En fufu? Chaque week-end est l’occasion pour moi d’agrandir mon CV d’otaku, en me matant une bonne quantité d’anime. J’en sélectionne un peu plus d’une demi-douzaine, en random, puis j’écrème le tout comme à la Nouvelle Star. Les anime qui passent ce premier casting sont généralement ceux qui arrivent à me convaincre de visionner au delà des 3 premières minutes… L’article qui suit est un recueil de mes impressions à chaud, sans filtre ni censure. Bonne lecture!

MOB PSYCHO 100 (2016)

モブサイコ100 (Mobu Saiko Hyaku)

mob_psycho_100Le synopsis (senscritique.com) : Nous suivons le quotidien de Kageyama Shigeo, alias Mob, un collégien avec de puissants pouvoirs psychiques. Il est l’un des plus puissants de son genre. Cependant, Shigeo a arrêté d’utiliser ses pouvoirs en public à cause du regard des gens.

Cette année, l’adolescent veut simplement se rapprocher de Tsubomi, sa camarade de classe et réaliser les objectifs qu’il s’est fixé dans la vie. Mais très vite, d’autres Espers (individus aux pouvoirs surnaturels) vont se dresser sur son chemin.

Mon avis : Ce que m’a vendu l’affiche de l’anime au moment de la découverte (pas de trailer, pas de pitch, rien que l’affiche) :

◼︎ Un titre un peu sci-fi et des graphismes rudes, qui m’ont rappelé l’époque où je créais des BD – soit au collège – soit y’a loooooooongtemps. Dans mes histoires, il y avait toujours des projets politiques secrets, des prototypes d’armes de destruction massive ou encore des cyborgs avec un nom du genre X-Sunshine-4000-Plus. C’était énigmatique et stylé, je trouvais. Donc quand j’ai découvert Mob Psycho 100, bingo! ça a matché direct.

◼︎ Des super héros : on voit bien que le protagoniste a des pouvoirs surnaturels. Les buildings autour de lui inspirent un côté Gotham City. Donc, à quel angle d’attaque s’attendre?

◼︎ Du très drôle et/ou du très bizarre, c’est à dire perché.

Et en réalité?

Concernant l’humour, le ton est donné dès le premier épisode. Un exorciste charlatan qui exploite un collégien paumé aux pouvoir magiques. Un collégien paumé aux pouvoirs magiques qui souhaiterait avoir la côte auprès des filles d’une fille. Puis on y balance des zombies, des ectoplasmes, des esprits, des sectes… Qu’adviendra-t-il?!? Bref, on assiste à une série de situations amusantes voire barrées, et je n’en espérais pas moins, vu l’aspect visuel.

Pour ma part, j’ai vite accroché sur le côté brouillon des dessins. J’ai cette impression que les anime qui ne misent pas sur l’aspect graphique (ex : Kemonozume, Tonkatsu DJ Agetarou, Mind Game…) compensent généralement avec de l’originalité, un humour fort, une intrigue fascinante… Bref, ils rétablissent l’équilibre autrement et il semblerait que Mob Psycho 100 suive le même chemin.

Maintenant, abordons le côté superhéro. Sur ce point, c’est assez simple, il n’y en a pas! Ici il n’est pas question de sauver la {ville-planète-univers} ni de protéger d’innocents citoyens. Il n’y a pas de super attaques, ni de méchants à tête de poulpe ou que sais-je ; simplement des pouvoirs psychiques qui servent à lutter contre les esprits. Je ne saurais dire pourquoi je pensais qu’il s’agissait d’un truc de super héros, peut-être parce que Shige – le Mob – a un peu le faciès de Saitama de One Punch Man… Par contre, là où c’est intéressant, c’est que les pouvoirs en question semblent servir une cause égoïste : se faire plus d’argent, séduire une fille à l’école… ce qui contraste avec le héros classique, altruiste. À voir comment le déroulement sert ce message, ça peut être intéressant mais il est encore tôt pour juger.

En conclusion, je dirais que le quart de série vu jusque là me paraît très prometteur. Pour l’instant, c’est bien sans être dingue mais l’anime attise suffisamment ma curiosité pour aller au bout.

LITTLE WITCH ACADEMIA (2017)

リトルウィッチアカデミア (Ritoru Witchi Akademia)

little_witch_academia Le synopsis (adkami) : Akko est une jeune fille qui depuis son plus jeune âge, admire Shiny Chariot une sorcière connu de tous, et qui lui a donné envie de devenir elle aussi une sorcière.Elle va pour faire ses études dans une école de sorcière. C’est là bas que commence son périple pour apprendre la magie aux côté de ses amies Sucy et Litte.

Mon avis : j’avais choisi cet anime parce que ça se prêtait bien à l’article du jour. On a des sorcières, moi j’ai besoin de pouvoirs magiques donc deal conclu assez rapidement. Puis dès les premières secondes j’ai eu un moment de « euh… dans quoi je m’embarque, là? » étant donné que je m’apprêtais quand même à regarder un truc chargée en filles, ce qui veut dire avec un potentiel fanfreluches élevé…

Contrairement à mon a priori, même s’il n’y a que des personnages féminins et qu’on se trouve dans un contexte scolaire, on ne tombe pas dans le nian-nian ou le soft porn (hein, Keijo?). Après quelques épisodes, je constate allégrement que cette série ne possède pratiquement aucune des caractéristiques d’anime féminins qui m’agacent tant : des voix nasillardes et crissantes à outrance, de la fanfreluches, du rose, de la dentelle et des paillettes (pourtant y’avait moyen), de la niaiserie open bar. On a la tête de linotte, on a la pimbêche, on a la grungy de service… mais ça ne tombe pas dans la vilaine caricature, elles gardent un semblant de normalité.

Par ailleurs, on se croirait un peu dans l’univers Disney (outre le thème, je pense que la bande son influence pas mal) ; c’est bien quand t’as cinq ans ou que tu ne veux pas réfléchir. Je le pense vraiment et pas du tout en mal : ça me rappelle un peu Cendrillon ou Peter Pan, c’est mignon, ça se regarde solo pour chiller, ou pourquoi pas en famille (avec les enfants, en v.o sous-titré tiens, ça leur fera les pieds).

En conclusion : en toute franchise, je ne pense pas poursuivre le visionnage. Je reconnais que c’est bien fait et pas lourdingue (en gros, c’est pas du girly irritant), mais l’anime ne m’a pas suffisamment convaincue pour aller au delà de l’épisode 3. Ce thème, cette ambiance, cet univers, je pense que c’est plus adapté pour un film ; dans le cas d’une série, j’accroche moins. Dans ma liste d’anime à voir, je le placerais en bas. Et qui dit bas, dit oubliettes… À bon entendeur.

FLYING WITCH (2016)

ふらいんぐうぃっち (Furaingu Uitchi)

Flying WitchLe synopsis (nekosan) : Makoto Kowata est une jeune sorcière toujours accompagnée d’un chat noir nommé Tito. Ayant toujours vécu en dehors de la civilisation, elle décide de s’installer dans une petite maison dans la ville de Hirosaki. Mais elle s’avère être très tête en l’air et n’a pas du tout le sens de l’orientation, ce qui lui provoquera de petits soucis, malgré cela, elle parviens à apprécier tous les petits plaisirs que son quotidien lui offre.

Mon avis : après 2 épisodes, avis partagé même si globalement, j’adhère. Je trouve ça space et drôle à la fois, je trouve ça tantôt contemplatif, tantôt poétique. Les couleurs, l’animation, les décors confèrent un côté rêveur ou romanesque.

Par contre, les dialogues et la façon de parler de certains personnages apportent une certaine monotonie à la série : ça me fait penser à mes premiers cours de Japonais quand on avait droit à des pistes audio du style kooo—niii—chiii—waaa— Tanaka saaaan…….. (pause)….. geeeen—kiiii—desu kaaaa—?*

* Bonjour M./Mme/Melle Tanaka. Vous allez bien?

Bref, à voir. La série m’intrigue donc je lui donne un laissez-passer pour encore quelques épisodes (pourquoi pas jusqu’au bout, who knows?).

AO NO EXORCIST (2017)

リトルウィッチアカデミア (Ritoru Witchi Akademia)

Ao-No-Exorcist-Season-2 Le synopsis (wikipedia) : Le monde de Blue Exorcist se compose de deux dimensions qui s’opposent comme deux faces de miroirs. Le premier est le monde dans lequel les êtres humains vivent, Assiah. L’autre est le monde des démons, la Géhenne. Normalement, le voyage et même toute forme de contact entre les deux est impossible. Toutefois, les démons peuvent passer dans ce monde en possédant tout ce qui existe en son sein. Satan est le dieu des démons, mais il y a une chose qu’il n’a pas : un conteneur dans le monde humain assez puissant pour le contenir.

À cette fin, il a engendré Okumura Rin et Okumura Yukio (mais seul Rin a hérité des pouvoirs de Satan), ses fils, d’une femme humaine, mais ces derniers sont-ils en accord avec ses plans, ou doivent-ils devenir autre chose ? Après avoir tué le père gardien Fujimoto, lors d’une tentative qui aurait dû permettre à Rin de retourner dans le monde des démons, il lui donne un rêve : devenir un exorciste pour vaincre le dieu des démons.

Mon avis : Ao No Exorcist… La série que je ne trouve pas ouf, et pourtant j’ai été au bout de la saison 1 sans difficulté. La série qui m’agaçait par le côté caricatural de certains personnages, et pourtant j’étais hypée quand j’ai appris la sortie de la saison 2, genre « ah bon?? trop cool! » (6 ans d’écart entre les deux saisons). C’est peut-être le côté exorcistes avec des épées et des guns, des fois faut pas chercher trop loin…

En tout cas, me voici connectée aujourd’hui pour cette deuxième saison. Après quelques épisodes, je ressens comme un « euh… alors en fait, on n’était pas prêts » de la production. En gros, je ne saisis pas bien le lien entre la saison 1 et la saison 2 : on a l’impression que cette dernière suit la saison 1 à partir de l’épisode 15 (je dis ça au pif, j’ai pas re-regardé), sans prendre en compte ce qui s’est passé dans les 10 derniers épisodes. J’imagine donc que la production ne s’attendait pas à faire une suite. Après je ne lis pas le manga mais il me semblait avoir vu dans des commentaires à l’époque que la fin de la saison 1 était un peu fantaisiste, qu’il n’y avait pas de rapport avec l’œuvre papier.

Bref, tout ceci étant dit, qu’en est-il? Bah comme pour la saison 1, je trouve ça pas ouf et pourtant je clique sans sourciller sur « épisode suivant ». Et c’est d’autant plus bizarre que je ne comprends rien, je ne sais pas qui est qui (à part les élèves), pourquoi ils sont là, quelles sont les forces en présence. Pour un démarrage, c’est confus et chargé.

Vais-je continuer à regarder? Oui… Pourquoi? Je ne sais pas… ¯\_(ツ)_/¯. Il pourrait être intéressant de me repasser la moitié ou les deux tiers de la première saison, puis d’enchainer avec la saison 2 afin de me faire une opinion plus pertinente.

Sur ces bonnes paroles, mata ne.

Chrys Prolls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *