TRIVIA | FRANCE vs JAPON : les trains grande vitesse

Quand on est au Japon, surtout quand on vient de débarquer, on a tendance à trouver TOUT mieux qu’en France. Réalité ou impression? Je vais essayer dans cet article de dresser un comparatif exhaustif et objectif entre ce que nous avons chez nous et ce qu’ils ont ici.

Aujourd’hui, ce sont les trains grande vitesse qui sont à l’honneur de ce petit fighting. Ah oui, je ne me base que sur du vécu, pas sur des données ou caractéristiques techniques propres aux deux machines.

cover_tgv_shinkansen

* * * TGV * * *

Prix : 5/10

Si l’on m’annonce demain que la SNCF est en fait une filiale de la Française Des Jeux, alors je n’aurais aucun mal à le croire. Limite je me dirais « aaaah, c’est donc pour ça… ». Les tarifs des trajets SNCF se divisent en 2 catégories: le tarif « usuel » et le tarif « inch’allah ».

Je dirais que le premier est comparable aux tarifs appliqués sur le Shinkansen, en terme de distance. Genre, un Paris-Bordeaux (500 km env), c’est 85 à 100 €. Un Tokyo-Osaka (400 km), c’est 13620 ¥ (112 euros à ce jour).

Le deuxième tarif lui… c’est comme le nom l’indique. Tu peux tomber sur des prix ridiculement bas – si tu t’y prends à l’avance et/ou si tu pars un mercredi entre 12h11 et 12h37 et/ou si tu dors sur place… – tout comme tu peux tomber sur un tarif qui relève du haut banditisme.

Fréquence : 7/10

On va dire un train toutes les heures parfois deux, tout dépend de la ligne. Ce qui est correct.

Service : 7/10

Le wagon-bar pour se restaurer ; les espaces pour téléphoner. Dans les IDTGV de mémoire, il y a des hôtesses/stewards qui passent avec un chariot pour te proposer à boire et à manger. Toutefois, cette note ne prend pas en compte le service SNCF global, c’est à dire le service client, les gens des bureaux, les gens des guichets, les gens du service réclamation… On en parle? Ou pas? Ou pas, hein… Cela mériterait un article manifeste à part… Et ça ramènerait la note à -∞/10 (moins l’infini).

Ponctualité : 6/10

Si tu enlèves les grèves, les pannes électriques, les suicides, les manifestants, les voleurs de câbles et bien d’autres, alors oui, le TGV est relativement ponctuel. On observe toutefois des retards (à l’arrivée généralement) de l’ordre de quelques minutes… Ou 3 heures quand tu n’as vraiment pas de chance.

Propreté : 6.5/10

C’est correct, sauf en fin de trajet où tout le monde jette ses trucs en se disant que de toute façon, quelqu’un va passer derrière pour nettoyer… Les toilettes, n’en parlons même pas : dans 90% des cas, c’est l’apocalypse (à croire que les gens ne comprennent pas bien le principe de fonctionnement d’une chasse d’eau… et ils ne comprennent pas non plus qu’ils ont tout à fait le droit de la tirer une deuxième fois si tout n’est pas parti…).

Confort : 7/10

Pas trop mal… Pas ouf mais pas trop mal. Quand t’as pris le Shinkansen, ça devient difficile de juger objectivement du confort du TGV.

Sexyness : Aarf, 6/10?

Je ne suis pas un train-addict donc je ne saurais dire… Aussi, j’ai trop l’habitude de notre cher TGV donc je mets un peu plus de la moyenne (pas dégueu mais pas super beau). Ce critère n’existerait d’ailleurs pas si la version nipponne n’était pas aussi chiadée…

Note finale TGV : 6,35/10

* * * SHINKANSEN * * *

Prix : 8/10

Pas donné, le petit filou. Mais pas excessif non plus. De plus, le prix est stable, c’est ça qui est bien. Un Tokyo-Kyoto, c’est 13000 Y (environ 100 euros pour xx km parcourus) quand on prend un « non reserved seat ». Si t’as le Japan Rail Pass*, alors comme dirait Patson, c’est cadeau (faut vraiment imaginer Patson, là…).

* titre de voyage au tarif et durée forfaitaires, qui permet un nombre de trajets illimités sur le réseau Japan Rail. Ce passe est globalement une bonne affaire mais je dirais qu’il convient mieux aux touristes voulant faire un maximum de choses en un minimum de temps.

Fréquence : 10/10

Toutes les 10-15 minutes… mieux que le RER. Un Tokyo-Osaka, c’est comme un Chatelet-Corbeil Essonnes. Pour être honnête, je ne sais pas si cette fréquence est la même sur toutes les lignes mais je suis convaincue que l’attente entre 2 trains n’excède pas 30 minutes —> à confirmer!

Service : 8/10

Il y a des hôtesses à bord qui passent avec leur chariot pour proposer à boire et à manger. Avec la politesse Japonaise, bien entendu. Pas de wagon-bar mais un wagon-téléphone et un wagon-clope (peut-être pas de wagons entiers mais des espaces dédiés en tout cas). Les news du jour défilent sur un petit écran ce qui est bien pour s’informer… quand on sait lire le japonais. Il y a le wifi à bord mais cela nécessite une inscription payante.

Ponctualité : 10/10

Si le train est annoncé à 8:15 et qu’à 8:14 et 10 sec, tu le vois toujours pas, pas de panique. Il sera à quai vers 8:14 et 20-30 sec ; les passagers – qui se seront bien mis en rang au préalable – montent vite fait bien fait ; vers 8:14 et 50 sec, les portes se ferment et à 8:15, on part. S’il y a du retard, c’est que le train part à 8:15 et 30 sec au lieu de 8:15 et 00 sec.

J’ai également vu dans les news après qu’un séisme ait touché la région de Kotori qu’un train qui passait à ce moment avait observé 7 minutes de retard. D’accord, un exemple ne vaut pas généralité mais 7 minutes de retard seulement en cas de tremblement de Terre…

Propreté : 9/10

J’ai retiré un point suite à la rencontre malencontreuse avec quelques traces de pneu dans les toilettes : tu te dis que c’est humain, y’en avait pas partout non plus… Mais ça casse le mythe.

Confort : 10/10

Siège moelleux, dossiers réglables, ensemble spacieux. Avec de grandes tablettes, si tu veux manger/travailler/peu importe… J’ai l’impression que le Nozomi a été pensé comme un avion (vis-à-vis de ces points mais également par rapport au fait qu’il y ait des hublots et non des fenêtres. Aussi par rapports aux hôtesses, leur look, leur uniforme).

Sexyness : 10/10

Comme je le dis pour le côté Français, je n’ai pas de sensibilité à la beauté des trains… Mais quand je vois un Shinkansen arriver à quai ou alors traverser le paysage, mon opinion change drastiquement. Des lignes élégantes, des formes recherchées et travaillées, de l’originalité et surtout, une identité. Je vais pas faire un cours sur le Shinkansen (wikipedia est là pour ça) mais je trouve beau que chaque train ait un nom avec du sens. Je veux dire qu’ils ne s’appellent pas Hervé ou Daniel quoi… mais plutôt NOZOMI qui signifie espoir, HIKARIlumière ou encore TSUBASAaile.

Note finale SHINKANSEN : 9,28/10

LE RÉCAP

TGV_VS_SHINKANSEN

Eeeh ben, écrasante victoire du Shinkansen. Shinkansen, tu peux pas teeeeeeeest bébé!!! Avec ma voix de Joey Starr *

*…hmmm… Instant rap, sorti de nulle part.

Chrys Prolls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *