COUP DE ♥︎ | AYA & BAMBI SATO #www

Voilà un bout de temps maintenant que je voulais présenter le duo Aya et Bambi Sato, ou AyaBambi pour les intimes.

Aya et Bambi Sato, les #wonderful #wild #women

J’avais commencé un article mais sans que je comprenne ce qui m’arrive, la procrastination m’avait attrapée par derrière, trainée par les cheveux, jetée dans une baignoire pleine et maintenue la tête sous l’eau. À l’époque, j’écrivais :

Souviens-toi l’hiver dernier…

Non, ce n’est pas la version « neige » du film d’horreur. Le mois de janvier 2015 avait débuté comme tous les autres : sourire émaille diamant, champagne, et salve de résolutions mythos. Sur la toile, même tendance : les réseaux sociaux frétillent de souhait de bonne année-bonne santé-plein de fric mais également de vidéos compromettantes d’individus s’étant mis minable dans le caniveau, le 31 au soir.

Bref, le grand classique… ou presque. Une vidéo a fait le buzz et vous avez sûrement dû la voir si vous vous intéressez à la danse ou au Japon. Moi, j’aime les deux donc autant dire que j’étais mitraillée de tout bord : Les fils d’actualité actualisaient. Les alertes google alertaient. Les tweets tweetaient. Et bien entendu, les flux rss… fluxaient.

Souviens-toi, l’hiver dernier…

…Quand Aya et Bambi Sato mettaient tout le monde d’accord en moins d’une minute.

Parce que je vous aime bien, petite présentation.

# WOMEN : qui sont Aya et Bambi Sato?

ayabambi_presentation

Comme vous pouvez le voir, une part de mystère entoure le duo, que ce soit vis-à-vis de leurs réelles identités ou leurs dates de naissance. Sans mentionner les suspicions et autres rumeurs remettant en cause le sexe d’Aya : son prénom en kanji, 郁哉, peut se lire Ikuya ou Fumiya, deux prénoms masculins. Voilà, c’était la minute Closer.

Aya a vécu aux États-Unis. Par le biais de l’agence d’artistes MSA, elle participe à de nombreux shows, clips vidéo en tant que danseuse ou assistante chorégraphe. Fort de cette expérience, elle rentre au Japon en 2012, afin de construire et pérenniser son identité d’artiste.

Avec sa partenaire et manager Bambi, elles sont artistes, chorégraphes, danseuses et exercent plusieurs activités dans le monde de la mode.

Leur style et look particuliers leur ont permis d’accroître leur notoriété au-delà des limites de la toile, en témoignent les nombreuses collaborations avec des artistes de renommée internationale, comme le créateur Alexander Wang, la chanteuse Madonna ou encore des marques comme Mac cosmetics, Wacoal, Shiseido…

# WILD : style et danse

Danse, maquillage, look… tous convergent vers ce style caractéristique : edgy, élégant, empreint de punk ou encore gothique.

J’ai été aux États-Unis, j’y ai appris divers styles de danse mais à devoir se soumettre aux nombreuses règles ou encore danser dans des costumes prédéterminés, j’ai petit à petit commencé à me sentir oppressée. Par ailleurs, étant une addict de mode et de maquillage, ça m’embêtait de tout gâcher avec de la transpiration… et puis les ballerines, pas moyen. À partir de là, j’ai eu envie de changer les choses.

Ou encore

Je trouve que les choses inanimées ont un côté plus sexy que les choses organiques. De même, dans un film, plutôt que l’œuvre complète, je vais m’attacher à une expression ou une pose d’une scène en particulier.

En terme de danse

Les chorégraphies sont hypnotisantes, avec une précision chirurgicale, de la finesse, une synchro matrisée. Elles nous offrent tous types d’angles, de lignes, de formes… un vrai cours de géométrie. Aya et Bambi possèdent leur propre style de danse, le Aya style, qui est un mélange de plusieurs genres, plusieurs univers et esthétiques.

On y retrouve des inspirations :

  • voguing old way (apparu à New York, dans la communauté gay noire et latino dans les années 70) dans les poses ou encore les lignes et angles effectués avec les bras ;
  • du tutting ou tétris, toujours en raison des mouvements géométriques et fluides des bras ou des doigts ;
  • du waacking, en raison des rotations rapides de poignets ou de bras ;
  • du buyō, danse traditionnelle japonaise.
En terme de mode et make-up

Je vous invite à regarder la vidéo de leur collaboration avec le magazine de mode Nylon JAPAN (cliquez sur l’image ci-dessous)

ayabambi_nylonEt bien entendu, l’interview qu’elles ont donné à Mac (en anglais)

ayambambi_itw

# WONDERFUL

Aya et Bambi, c’est également la création de concepts étranges mais toujours saisissants avec des visuels polarisants. Entre autres :

You Suck My Face (YSMF)

C’est ce que t’aimerais dire à ton patron… Sur une chorégraphie, ça devrait bien passer.

MOVEment

Chrys Prolls

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *