REVUE | HAIKYŪ!! SAISON 2

Mais puisque la saison 2 était déjà en cours, j’ai quand même souhaité voir ce qu’il en était, avec un espoir d’amélioration… À suivre.

C’est ainsi que je concluais ma revue de la saison 1 d’Haikyū. Par conséquent, qu’en est-il de la saison 2? Et bien lisez la suite.

Carte d’identité : HAIKYŪ

Type : Shōnen
Genre : Sport
Titre original : ハイキュー!! (Haikyū!!)
Auteur : Haruichi Furudate
Réalisateur : Susumu Mitsunaka
Studio : Production I.G
Dates de diffusion : 3 octobre 2015 – 27 mars 2016
Durée : 25 épisodes de 25 min ∼

Bande annonce (vo) :

Synopsis :

Shōyō Hinata, jeune élève au collège Yukigaoka, trouve un intérêt soudain au volley-ball après avoir vu un match de tournoi national inter-lycée à la télévision. Malgré sa petite taille, il est déterminé à suivre le même chemin que son joueur modèle du championnat national, surnommé le « petit géant ». Il crée alors un club de volley-ball afin de commencer son entraînement, et il arrive à réunir cinq autres joueurs lors de sa dernière année au collège. Son équipe participe alors à un tournoi mais se fait éliminer dès le premier tour par l’équipe de Tobio Kageyama du collège Kitagawa Daiichi. Malgré cette défaite, Shōyō continue de s’entraîner tous les jours et s’inscrit au lycée Karasuno, là où a évolué le « petit géant »…

Mon avis : saison 2

On prend les mêmes et on recommence… EN MIEUX. Un vent de fraicheur souffle sur la saison 2, c’est très plaisant et j’ai bien accroché. Avec de nouveaux personnages, de nouveaux décors, de nouvelles techniques, on sent une vraie maturité dans cette saison.

Elle est construite comme la saison 1, en terme de rythme, de répartitions des épisodes (⅔ de la saison à s’entrainer pour ⅓ de compétition) mais avec que du plus. C’est une version dopée et magnifiée de la saison 1, si je puis dire. Tous les aspects qui manquaient à l’appel et faisaient que je m’ennuyais à mourir dans la saison, y sont réunis. Ce ne sont que des détails pourtant, mais ça joue beaucoup. Quelques exemples parmi tant d’autres :

◼︎ L’humour, je trouve cette saison plus drôle. J’ai pas eu de rires aux éclats (comme pour KNB par ex ;-p) mais de nombreuses scènes m’ont fait rigoler ;

◼︎ Les persos sont plus charismatiques (et je parle de vrai charisme, à ne pas confondre avec relou comme Hinata, hein… Gwaaa! Paaam! c’est pas du charisme ^_^) ;

◼︎ Kyoko parle! alors qu’avant c’était un gambare tous les 3 épisodes… Quand on sait comment les perso féminins ont tendance à m’irriter, j’aime qu’elle devienne plus utile, qu’elle joue un rôle plus important dans cette saison ;

◼︎ Les personnages ont plus faim, ils sont plus ambitieux en somme.

En outre, j’ai particulièrement apprécié deux points:

◼︎ Tout d’abord, le fait qu’il y ait des objectifs : pour moi, le succès est une des ambitions claires et affichées de l’équipe Karasuno, que ce soit en terme d’amélioration personnelle, de victoire sur certains opposants notamment les éternels champions ou encore d’arriver à un stade de la compétition (à savoir, le tournoi national).

J’ai toujours tendance à trouver niais que les personnages des shōnen manga aspirent à être les meilleurs de l’univers ou que sais-je… Or quand cette composante n’existe pas, j’accroche beaucoup moins paradoxalement. À décharge, Hinata affiche une volonté claire de devenir le Petit Géant dès le début de la saison 1 mais je trouve que le déroulement de l’histoire ne sert pas cet objectif (et tant mieux quelque part, Hinata il est bien sympa mais bon… ^^).

◼︎ Ensuite, le développement de certains personnages, en particulier tout ce qu’il y a autour de Tsukishima. Bien entendu, d’autres personnages sont développés dans cette saison mais c’est soit trop bref (Yamaguchi) ou alors dans un style sans surprise/déjà vu/tu t’y attends (Hinata, Kageyama). J’aimais déjà bien Tsukishima dès la saison 1, pour son côté anti-héros, “p’tit con” de service. En apprendre plus sur lui et sa relation au volley était la cerise sur le gâteau.

Je reviens sur Hinata et Kageyama : même si ça reste pas énorme et narré d’une manière prévisible, je trouve que cette saison insiste plus/mieux sur leurs aspirations individuelles.

Note globale, totalement subjective et non contractuelle : 8.5/10

Pour finir, là où la saison 1 est un peu vide (rien de spectaculaire en terme d’action, rien d’original en terme d’histoire, rien de fou en terme de personnage), la saison 2 vient combler les manques et rend la série beaucoup plus attrayante.

Chrys Prolls

Haikyū saison 2

Haikyū saison 2
84

Histoire

8/10

    Design

    10/10

      Son

      8/10

        Personnage

        7/10

          Intérêt global

          9/10

            Laisser un commentaire

            Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *