EN FUFU | #2 Food Wars • Akame ga Kill • Yamada-Kun & the 7 witches

Cette semaine, 3 anime sur la sellette pour ce deuxième épisode. J’ai eu une poussée de geekose aigue…

En fufu? Chaque week-end est l’occasion pour moi d’agrandir mon CV d’otaku, en me matant une bonne quantité d’anime. J’en sélectionne un peu plus d’une demi-douzaine, en random, puis j’écrème le tout comme à la Nouvelle Star. Les anime qui passent ce premier casting sont généralement ceux qui arrivent à me convaincre de visionner au delà des 3 premières minutes… L’article qui suit est un recueil de mes impressions à chaud, sans filtre ni censure. Bonne lecture!

Red Eye Sword : Akame ga kill ! (2014)

アカメが斬る! (Akame ga Kiru!)

akame ga killLe synopsis (wikipedia) : L’histoire est centrée sur Tatsumi, un jeune villageois qui se rend à la capitale pour amasser des fonds pour son village, mais il découvre que la capitale est rongée par la corruption. Il fait la rencontre d’un groupe d’assassins nommé Night Raid qui va le recruter afin qu’il les aide dans leur combat contre l’Empire et la corruption.

Mon avis : un anime choisi au hasard – parce que j’étais à la lettre “A” de la liste du site et parce que j’avais rien à me mettre sous la dent. En général, j’ai un a priori négatif sur les trucs de chevaliers – famille royale – trahison et compagnie. Mais au vu des dessins, du rythme (t’attends pas 3000 ans avant qu’il ne daigne se passer quelque chose), des scènes de combats et de l’atmosphère dark, je me suis que ça pouvait valoir le coup.

Les premiers épisodes ne m’ont pas du tout déçue, j’ai vite accroché. Un groupe de personnages avec chacun leur personnalité, leurs forces et leurs faiblesses ; une cause digne et collective ; de la violence non édulcorée.

Et puis, vers les épisodes 6-7-8, quelques grands moments de n’importe-quoi viennent se glisser tel un poil sur la soupe, l’air de rien. Plus précisément, il s’agit de scènes de combat où les adversaires, au pied du mur, arrivent à trouver le trick de la dernière chance qui va les sortir d’une mauvaise passe. Sur le papier, rien de choquant. Mais quand tu vois la scène, tu ne peux t’empêcher de faire:

eye_roll apprendre le japonais

Pour vous donner une image (sans spoiler) c’est comme les gamins qui jouent à se battre et que l’un d’eux porte un coup :

– ouaaaais, je t’ai tué, j’ai gagnéééééé!!
– non t’as pas gagné parce qu’en vrai, j’ai un pull magique avec une protection invisible qui protège des balles, des épées, des explosions, des kameha…
– han, c’est même pas vrai!
– et ben si!

Je ne pense pas que ce soit gênant au point de ne plus pouvoir poursuivre la série, mais ça m’a un peu refroidie donc je suis passée à autre chose…

Yamada-kun and the Seven Witches (2015)

山田くんと7人の魔女 (Yamada-kun to 7-nin no majo) 

yamada kunLe synopsis (wikipedia) : Ryû Yamada est un élève paresseux, toujours en retard, qui récolte des notes désastreuses et qui s’endort en cours. Sa vie bascule le jour où, en tombant dans les escaliers du lycée, il percute la brillante élève Urara Shiraishi. En reprenant connaissance, ils réalisent qu’ils ont échangé de corps. C’est alors le début de mystérieuses aventures…

Mon avis : Le pitch est pas mal et les premiers épisodes sont assez captivants. Mais bon, un mec pour sept sorcières, ça fait un potentiel fanfreluches relativement élevé… La progression est assez linéaire (malgré l’apparition de nouveaux personnages) et la série se finit sur une note trop fade à mon goût, à savoir le girly-guimauve.

En conclusion, il n’en demeure pas moins un anime sympathique à regarder, sans plus. Je ne sais pas ce qu’il en est du manga cela dit…

Food Wars ! Saison 1 (2015)

食戟のソーマ, Shokugeki no Sōma

shokugeki no somaLe synopsis (wikipedia) : Sôma Yukihira rêve de devenir le chef cuisinier dans le restaurant familial et ainsi surpasser les talents culinaires de son père. Alors que Sôma vient juste d’être diplômé au collège, son père Jôichirô Yukihira ferme le restaurant pour cuisiner aux États-Unis. L’esprit de compétition de Sôma va alors être mis à l’épreuve par son père qui lui conseille de rejoindre une école d’élite culinaire, où seuls 10 % des élèves sont diplômés. Sôma va-t-il parvenir à atteindre son objectif ?

Mon avis : un truc sur la bouffe et mon coeur est conquis à 70%… Je suis plus enclin à pardonner/fermer les yeux sur les manques du scénario, les trucs improbable, l’excès de fan service (par exemple, la meuf qui fait son steak en bikini sur un ring). Autre point fort : le côté comique des personnages, notamment les réactions exacerbées quand ils goûtent les plats. À voir absolument 🙂

C’est le genre d’anime que tu regardes toujours avec un carnet et un stylo dans une main, un sandwich dans l’autre. Les deux premiers, pour noter les tips et les idées de recettes. Le second, parce que c’est juste insoutenable : t’as faim en permanence quand tu regardes un épisode…

Vous voilà prévenus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *